ALEXANDRE DESRAMEAUX : Irak - Mossoul

Reconquête de Mossoul


La cité a su
La cité a voulu
La cité croit

J’aime la magie des 7 et 9
Qui font : révolutions
Bourgeoise, socialiste, religieuse
Mes collègues n’aimeront pas
Ce genre de beauté
Et l’éternel recommencement
Et destruction de leur pensée
1.           7.               8.           9.
1.           9.               1.            7.
1.           9.               7.           9.
J’adore
Des portes s’ouvrent

Ne vous inquiétez pas

Bientôt nous saurons
A nouveau qui nous sommes
Et quel sens donner
A l’or qui rayonne

A nouveau nous appellerons
Un chat un chat
Un franc un franc

A nouveau nous saurons
Embrasser mais aussi
Ecarter d’une main ferme
Etourdir dans le ciel bleu
Les tics scélérats

Très loin, très loin de là :
Pause vache qui rit, thé à la menthe
Puis ça repart dans la poussière
Hymne chiites ô Peshmergas
Vers la ville noire de Daesh
Victoires ! Les chars sur un nuage
Le long du Tibre l’El fuit
Les caresses de la rive
Trop loin ! Raté ! Ça y est !
Raté ! Trop loin ! C’est bon !
Un djihadiste est dégommé
Avec la fenêtre noire
Qui lui servait de cadre
Mais les mortiers venaient
Surtout de l’autre côté
Puis pause again, thé à la menthe
Dans la plaine sèche qui repoudre
Le nez des morts et des vivants
On chante un autre air
Un air de mort entre les dents
Une ville entière entre les bottes
Un petit soir avant l’assaut
Invisibles, implacables
Au ciel, coalition
Deus ex machina
Qui largue ses raisons
A la bonne heure Spinoza

 

 


Host & Design : Zeo Internet. The Black List - All rights Reserved -