SERGE GAVRONSKY : France – New York

LA HOME = LA POESIE

 

I

Le reste
Moi Maison
Chronologie perdue
Ne reste que l’air d’un temps lointain
La vie des lieux dans un souvenir
Revoir ce qui reste
Mémoire d’un désastre                  déchiqueté
Parfois s’y mêle un lieu                    du départ
Même telles                                        Un souvenir
Incongrue elle               telle     une narration perdue
Un souvenir du temps
Villes paysages légumes                   fruits
Le portail invisible d’un hameau

 

II

J’étais Luxembourg
Voilier embarqué
Le rêve devenu Marseille
                                                                      Puis…
New York égratignure
Penser                                                       exode
Était-ce un rêve ?
Nécesité d’un                                         retour
Au lieu protégé
Folie d’un                                               paysage
École publique face à l’arbre
Le tout déformé
Reprendre                                            les murs
Souvenir d’une                                      fiction
Aujourd’hui rêver
D’une narration             quand
Le lieu est                                           à inventer
Lieu d’une autre         naissance
Enfant… pantalon court
Relief d’une                                            Invention

 

 

III

Je suis accoudé au hameau
Inventé pour sauver                            le moi
Voyageur
Le tout invisible telle
L’histoire                             d’un             début
Jamais la suite                car
Les murs d’un village inventé
Suis-je une                                             ANALOGIE
Fontaine                           d’un              disparu
J’ai inventé la mairie
Poste perdue dans un rêve
Suis-je un                                                         JE ?
Relief                                                 d’une ébauche
le réel du passage
Immobile                                                 la vérité
Suffise-t-elle : drapeau écorché
Petit maire discours un jour    de fête
Discours de l’ordre
Soleil lacune
Mon village                                             cicatrisé
Ou bien le bien
D’un passé
Un roucoulement seul
Se souvient-il ?                                        Du voyage
Lacune dans une mécanique
Le passé                                            mon semblable
À bicyclette je dépasse
Murs d’un village
Encerclé par un vent                              étrange
Aveuglé par le voyage

 

IV

Hameau suspendu par                      le temps
Du jour au lendemain
J’ai vécu la vendange
Le souvenir d’un                                   aujourd’hui
Foulé par la disparition de mon                    réel

Qui va exalter mon village d’avant ?
Une page disparue telle                        l’ouragan
Guerre d’un
                                                                               L’alphabet
Gommé
Jour de fête pour les autres
Immobile                                                                  dans le temps
Réel

 

V

L’alphabet commence-t-il ici ?
Dès l’arrivée d’un souvenir récupéré ?
Déchirure retrouvée                                 massif hameau
Des “non” de tous les lieux inventés
Mais suivre à la sortie                                         écolière
Ce qui reste d’un murmure de                            lieu
Je vais le suivre


Host & Design : Zeo Internet. The Black List - All rights Reserved -